Revenir au site

Décodons nos émotions !

Nos émotions sont de précieuses informations : comment les décrypter au quotidien ?

Toutes nos émotions sont porteuses d’un message, d’une information. Si nous apprenons à les écouter, si nous prenons le temps de nous interroger sur leurs origines (quand et pourquoi sont-elles apparues ?), nos émotions nous permettent de prendre contact avec ce que nous sommes vraiment et d’être plus en phase avec nous-même. Apprendre à décoder nos émotions peut améliorer considérablement notre bien-être, notre santé et nos relations avec notre entourage.

Voici quelques clés pour améliorer votre hygiène émotionnelle au quotidien !

Clé n°1 : écoutez votre corps

La première étape est de reconnaître nos émotions dès qu’elles se présentent (ou du moins le plus rapidement possible).

Pour cela, rappelons rapidement ce qu’est une émotion. On pourrait penser que les émotions sont des phénomènes abstraits et impalpables. En réalité, une émotion est une réaction de notre organisme qui comporte de multiples facettes, dont certaines sont parfaitement objectivables et observables.

Par exemple, lorsque vous êtes en colère, vous pouvez percevoir également :

  • Des sensations physiques (sensation d’oppression ou de crispation, impression de bouillonnement intérieur, accélération de votre respiration et de votre rythme cardiaque…)
  • Des pensées ( “il est vraiment gonflé de me dire ça !”)
  • Des comportements ou tendances à l’action (par exemple vous haussez le ton ou criez, vous avez envie de tout casser…)

En observant vos sensations, mais aussi vos pensées et vos comportements, vous aurez de précieuses indications sur l’émotion qui vous habite.

En particulier, apprendre à écouter votre corps vous sera d’une grande aide, car quand il y a une véritable émotion, il se passe toujours quelque chose dans le corps.

Une étude finlandaise publiée en 2014 dans la revue scientifique PNAS a d’ailleurs démontré que chaque émotion avait pour effet d’activer ou de désactiver certaines zones spécifiques du corps. Vos sensations physiques vous aideront donc à identifier la nature et l’intensité de vos émotions.

Vous souriez, votre respiration est ample, vous vous sentez plein(e) d’énergie, vous ressentez une chaleur agréable au niveau de votre cœur… Vous êtes probablement dans la joie !

Vos mâchoires sont serrées, vos sourcils froncés, votre respiration est rapide, vous haussez le ton ou vous criez… Alors vous êtes probablement en colère…

 

Clé n°2 : arrêtez-vous et nommez votre émotion !

Quand un voyant rouge s’allume sur le tableau de bord de votre voiture, vous vous arrêtez de rouler le plus vite possible pour comprendre ce qui se passe. Eh bien, le bon réflexe, c’est de faire la même chose avec les émotions négatives. Arrêtez-vous un instant et essayez de nommer cette émotion, le plus précisément possible.

Les six émotions fondamentales sont les suivantes : peur, colère, tristesse, surprise, dégoût et joie. Mais vous avez aussi tout intérêt à essayer de préciser au maximum votre émotion (ce n’est pas la même chose d’être contrarié ou d’être furieux, même si tout cela relève de la colère). Avoir un vocabulaire émotionnel riche et varié vous permettra de comprendre plus finement ce que vous vivez. Prenez l’habitude de prononcer la phrase : « Je me sens… » (même intérieurement) en trouvant le mot le plus juste. Il peut être utile d’avoir toujours à portée de main une liste d’émotions.

Lorsque l’émotion est intense, difficile de passer à côté, car ses manifestations le sont aussi. Mais il est important de s’écouter régulièrement pour détecter aussi les émotions négatives plus modérées. Un des plus beaux cadeaux que vous pouvez vous faire, c’est de créer des petits moments dédiés, des temps d’écoute de soi et de silence (tous les matins par exemple).

 

Clé n°3 : décryptez le message et la cause de l’émotion !

Une fois que vous avez identifié et nommé votre émotion, il est temps de la décoder !

Le plus important est de ne pas confondre le déclencheur de l’émotion et sa cause profonde. Imaginez : votre conjoint(e) vous fait une petite remarque sur le plat que vous avez préparé (“c’est pas mal, mais ça manque un peu de peps non ?) et vous explosez de colère… Le déclencheur de votre colère est bien cette petite remarque mais la cause profonde est peut-être le stress et les tensions accumulés au cours de la semaine, ou encore un manque de reconnaissance ou d’équité au sein du couple.

Bien souvent, nous nous concentrons sur le déclencheur, ce qui augmente encore l’émotion négative. Si au contraire nous nous concentrons sur la recherche et la compréhension de la cause profonde et du besoin sous-jacent (besoin de détente, de repos, de reconnaissance, d’équité, de justice…), nous serons plus à même de retrouver rapidement l’équilibre et d’améliorer nos relations.

Gardons en tête le fait que nos émotions nous parlent de nos besoins (satisfaits ou non satisfaits). Une émotion dite “positive” nous indique que nos besoins sont satisfaits (et c’est formidable, savourons !). Une émotion dite “négative” (peur, colère, tristesse…) est un peu comme un panneau « STOP » ou « ATTENTION DANGER ». Elle nous informe qu’il y a un problème et que nous devons changer quelque chose pour nous sentir bien à nouveau.

 

Clé n°4 : agissez !

Une fois que vous avez identifié votre besoin non satisfait, demandez-vous : “que pourrais-je faire pour nourrir ce besoin” ? A vous de définir votre stratégie pour répondre à vos besoins. Si vous avez besoin de sérénité, vous pouvez par exemple vous inscrire à un cours de yoga, faire 20 minutes de méditation par jour… Ou parler à votre chef de ses remarques désagréables qui vous minent !

En bref…

Vous l’avez compris, les émotions négatives ne sont pas mauvaises ! Une émotion négative est un message. Il est utile de la ressentir, mais il est important de ne pas rester dans cette émotion. Car les émotions négatives deviennent destructrices quand elles s’installent dans la durée parce qu’elles ne peuvent pas être acceptées, vécues, exprimées, entendues et libérées. Elles deviennent alors un véritable poison nuisant à notre bien-être, notre santé, nos relations... Ainsi, la façon dont nous considérons et dont nous « gérons » nos émotions négatives est essentielle.

C’est vrai, il n’est pas toujours simple d’accepter ses émotions, de les décrypter et de les laisser nous traverser. Mais à travers mon livre « I FEEL GOOD : 5 étapes pour activer le pouvoir des émotions positives » j’ai voulu montrer que cela s’apprend et que nous pouvons tous mettre en place une bonne hygiène émotionnelle.

Alors prenons le temps de décoder nos émotions pour vivre plus sereinement !

 

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK